Suivi rainettes 2010

Introduction
L'hiver 2009 - 2010 fut rigoureux avec du gel et de la neige durant plusieurs semaines. Avril chaud au début devient ensuite frais et humide. Mai fut sec et frais. Le 30 mai, de grosses averses inondent les dépressions des secteurs M et F. Le marais qui contient 2 à 3 centimètres d'eau le 1er juin ne s'inonda guère plus par la suite durant la période de reproduction.

Le suivi des rainettes en 2010 dans le site marécageux de Noville a été réalisé en mai et juin lors de recensements nocturnes. Par rapport aux années précédentes, l'effort de prospection a été simplifié. Les sites occupés ont été repérés à l'ouïe, les secteurs occupés par des chanteurs localisés à l'aide d'une torche électrique, puis leurs emplacements reportés sur une carte. Le 1er juin, sous la direction de Nicolas Perrin, en compagnie de deux étudiants de l'UNIL et d'Olivier Epars, nous avons capturé 11 mâles dont nous avons prélevé de la salive en vue d'études génétiques, puis les avons relâché aussitôt sur les lieux de prélèvement.

Nouveaux aménagements
Trois des aménagement proposés dans le rapport de 2008 ont été réalisés au printemps 2010 dans les secteurs M6, M10 et F5. Il s'agit de prairies dont la couche superficielle a été enlevée pour permettre leur inondation lors des années sèches. Les codes des secteurs sont basés comme les années précédentes sur ceux figurant dans le plan de gestion de 1992.

Dénombrements
Les recensements nocturnes ont été effectuées à trois reprises, conformément au nouveau protocole, les 30 mai, 1er et 14 juin.